lundi 1 octobre 2018

3772

Je suis retourné voir le saint ermite que je consulte quand mon cœur est troublé.
– Suis mon exemple, tiens-toi éloigné des passions et tu connaîtras la paix de l’âme, la tranquillité du corps et le détachement suprême d’un esprit libre et souverain.


Je le remerciai pour ses conseils, émerveillé par tant de sagesse, et quand je voulus lui laisser au moins quelque aumône, il me dit dans un murmure, en baissant les paupières, retourné déjà à sa méditation, qu’il n’avait besoin de rien.


Comme je m’en allais, il se ravisa pourtant et me cria d’une voix forte :
– La prochaine fois, sois assez bon pour m’apporter des couches confort triple épaisseur, mon fils !


[Amis Genevois, j’envahis la ville à la fin de la semaine. Je serai vendredi 5 octobre à 18h30 à la librairie  Le Rameau d’or pour parler de Feuilleton et aux Bains de Pâquis le lendemain à 10 h pour des lectures de ce livre et d’autres textes.]