mardi 7 août 2018

3723

Le vendeur du magasin de matériel orthopédique de Chora (où j’espère trouver une paire de béquilles pour ma boiteuse Suzie, victime de l’arbitraire courroux du dieu des dieux) est en train de lessiver son sol en usant d’un produit gras qui semble particulièrement glissant.


– Vous vous donnez de la peine pour rien, dis-je, quand nous venons vous voir, le mal est déjà fait !


Or ma blague ne m’attire que le pâle sourire d’un cul-de-jatte de sa clientèle qui comprend le français mais manque visiblement d’humour.