mercredi 4 juillet 2018

3699

Votre livre commence magnifiquement, dommage que ça se gâte tout de suite après cette lettrine.


Un peu de fumée s’en échappe encore – la tasse vient de rengainer son flingue.


Coulpe du monde. Le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov emprisonné en Russie en est à son cinquantième jour de grève de la faim… Quand il sera mort, sera-t-il vraiment nécessaire de recourir à l’arbitrage vidéo pour savoir s’il y a faute ?