vendredi 29 juin 2018

3695

Tout un système de troubles obsessionnels compulsifs formant ce qu’il appelle joliment son rituel d’écriture, l’écrivain emploie un bon quart d’heure à en exécuter les strictes figures avant de laisser libre cours à sa furie transgressive, à sa poésie sauvage et révolutionnaire.


Je m’étonne de ne pas croiser plus de crabes sur les chemins de traverse.


Tout de même, avant que l’un d’eux n’ait l’idée d’y introduire ses pieds, les hommes ne devaient pas très bien savoir quoi faire de leurs chaussettes.