vendredi 9 mars 2018

3583

Je suis très sobre, je ne bois jamais que le mince filet de vin qui s’écoule par l’étroit goulot de la bouteille.


Ce fut une belle idée de festonner ainsi la feuille de la fougère, c’était aussi se mettre une rude besogne sur les bras, soupire le lutin en empoignant ses ciseaux.


L’onaniste est un prédateur sexuel qui attend d’être seul dans la pénombre pour agir.


[Je m’entretiens avec David Collin sur RTS à propos de Défense de Prosper Brouillon et de L’Autofictif ultraconfidentiel]