dimanche 25 février 2018

3571

Ne jamais dire Fontaine, je ne boirai pas de ton eau, et c’est pourquoi je préfère conserver parmi mes relations ce concepteur et débitant de fournitures pour fromagerie.


C’est son métier, c’est sa vie. Un soir qu’il était en veine de confidence, il s’est laissé aller à me dire que ce fut très tôt pour lui une vocation. Du plus loin que je me souvienne, m’a-t-il avoué, je n’ai jamais songé à rien faire d’autre.


Sa conversation, je l’admets, n’est pas toujours passionnante. Sa compagnie parfois me pèse. Oui, mais je serai peut-être bien content un jour de l’avoir pour ami. Surtout, bien sûr, si je deviens fromager et que je dois équiper mon commerce de tout le nécessaire.