samedi 20 janvier 2018

3535

De nombreux hommes auront vécu leur enfance à contretemps, rétroactivement, grâce au miracle de la réminiscence. Les sensations éprouvées une première fois sont alors vraiment perçues et toute une vie se découvre enfin et s’offre dans sa plénitude au petit personnage ressuscité, hélas beaucoup moins ingambe.


Notre bracelet-montre nous menotte au temps qui passe.


Or la nostalgie du paradis perdu n’est pourtant que le regret d’une époque où tous les espoirs étaient permis.