jeudi 28 décembre 2017

3512

Son talent ne laisse personne indifférent et suscite des débats passionnés. Il y a ceux qui voudraient brûler ses toiles et, en face, non moins déterminés, ceux qui proposent de les jeter aux ordures.


La vie continue en effet, mais elle n’est plus désormais que le rêve du défunt.


Eh bien, quant à moi, je rétorque que si ce chameau est presbyte, il sera plus difficile pour lui de passer par le chas d’une aiguille que pour le riche d’entrer dans le royaume de Dieu.