jeudi 26 octobre 2017

3449

Comme je ne cesse de m’élever, je reste enlisé à mi-corps dans la boue qui m’aspire.


Les paroles s’envolent, les écrits sont pilonnés.


Mais comment savoir si les vaches vertes sont au pré ?