jeudi 12 octobre 2017

3435

Lorsque je serai vieux, nous serons indéfiniment renouvelables. Chacun apprendra à clipser lui-même dans sa cage thoracique son poumon neuf. La chaussure sera vendue avec le pied. Il y aura une main aussi dans la boîte à gant. Tu changeras de torse comme de chemise.


Nous laisserons plusieurs cadavres derrière nous. Les cérémonies d’obsèques auront été raccourcies. La crémation sera privilégiée mais les plus riches posséderont leur propre cimetière, consacré à leurs seules dépouilles. Ils iront s’y recueillir parfois et méditer sur la vanité des ambitions humaines.


Notre corps augmenté n’aura plus besoin de poches. Le vortoïd aura rendus obsolètes le micro-ondes et la pâquerette. L’usage du rétropédaleur sera interdit. Il nous restera le générateur à induction FRom.3 pour rêver.