jeudi 3 août 2017

3373

Le canon contre sa tempe, il fut pris d’une hésitation, d’un remords. Démissionner ainsi de la vie, abandonner ses enfants en bas âge, ses vieux parents, il fallait être un monstre, un salaud, une véritable ordure. Ce surcroît de dégoût et de haine envers sa misérable personne eut raison de ses doutes. Il pressa la détente.


J’ai croisé notre voisin unijambiste en bermuda, son handicap m’en a paru diminué.


C’est très joli, les sentiments, mais on sait bien quel arrosoir fait pousser la charmille.