vendredi 21 juillet 2017

3364

Une mer étale sous un ciel uniformément bleu. Quelques bateaux de pêche à quai, très colorés. Ma marine est maintenant presque terminée.


– Presque ? demande, plein d’espoir, le jeune homme que je forme pour être mon successeur. Est-ce à dire, Maître, qu’aujourd’hui enfin vous me laisserez finir votre œuvre ?


– En effet, mon garçon. Tu vas peindre les mouettes. Mais attention. Comme tu peux le constater, ce paysage est fidèle à la réalité. Quand je repasserai dans une heure, je veux voir sur mon tableau tes mouettes à l’endroit exact où elles seront à ce moment-là dans le ciel. Au travail !