jeudi 29 juin 2017

3348

Cette goutte que tu reçois sur le nez n’est pas comme tu le crois un pipi de moineau, mais un embrun de la tempête formidable qui fait rage dans le monde des lettres.


Elle peut bien se prénommer Ophélie, elle n’en est pas moins la grosse dame de la cantine.


L’ennemi est toujours parfaitement au courant de tes faits et gestes. Il te suit comme l’ombre qui rampe à tes pieds. Il t’aime comme personne.