vendredi 26 mai 2017

3314

On ne va pas se monter la tête parce que certains livres sont joliment troussés et certaines machines ingénieuses : l’aventure humaine est un lamentable échec. Où serait la supériorité des hommes, seuls parmi les créatures terrestres à s’entretuer de si bon cœur, incapables d’élever leurs petits, de changer en loi ce que les meilleurs d’entre eux ont conçu, engendrant après tant de raffinements des enfants stupides, cruels et suicidaires ?


« Affreuse chose que de voir grouiller ça ! Mais on s’y fait », écrit Francis de Miomandre.


Certainement, on s’y fait. Mais Miomandre parle là des vers de farine.