jeudi 23 mars 2017

3250

Il était mon plus fidèle lecteur, le plus enthousiaste aussi. Il m’avait abordé avant une lecture publique en m’assénant ces compliments contondants que les écrivains adorent recevoir sur le coin du crâne. Il me cita des phrases anciennes, extraites de textes ultraconfidentiels. Il avait lu tous mes livres. Tous, il les aimait.


Puis la lecture commença. Et soudain, lézardant le pieux silence qui accueillait une de ces envolées magnifiques dont je suis coutumier, un ronflement se fit entendre.


C’était lui.