vendredi 3 février 2017

3202

On voudrait disqualifier ma candidature à l’élection présidentielle au prétexte que j’occupe depuis bientôt dix ans un emploi autofictif. Oh, je devine d’où vient ce coup bas…


C’est pourtant la bise qui brise et la brise qui bise.


Ce petit vieillard ne passera pas l’hiver. Au point où il en est, tout enchifrené, grelottant, la canicule seule pourrait le sauver.