lundi 19 décembre 2016

3156

Le terroriste sous sa cagoule n’a pourtant que cette tête-là.


Nous avons eu de la chance. La crue a éteint l’incendie, puis la lave asséché l’inondation. Nous attendons l’ennemi qui déblayera les blocs en entrant dans la ville.


Après cette longue histoire, il faut bien du courage à l’homme pour vivre encore.