lundi 5 décembre 2016

3142

Mes amis, l’heure est grave. Il est des moments où le sens du devoir exige de nous des sacrifices. J’ai donc pris la décision d’être candidat à l’élection présidentielle. Pas de gaieté de cœur, car j’ai mieux à faire.


Mais je ne peux laisser Alexandre Jardin diriger ce pays.


Je réclame l’organisation d’une primaire pour permettre aux Français de choisir entre lui et moi.