mercredi 19 octobre 2016

3095

Le pavillon auriculaire est purement décoratif. Mais cette esthétique a bien vieilli, avouons-le. N’est-il pas navrant que l’évolution ne prenne pas en compte aussi les bouleversements culturels ?


Que le couvercle de l’instrument soit ouvert ou fermé, après tout quelle différence pour le pianiste aveugle ?


Mais je parle, je parle, comme si je n’étais pas attendu à Prague, moi…