dimanche 18 septembre 2016

3064

804… 805..806… 807… j’en étais là du décompte patient des brins d’herbe de ma pelouse lorsque sonna l’heure de s’étendre dessus pour déjeuner.


Tandis que s’allongent les rayonnages des bibliothèques, que grossissent les savoirs, que s’accumulent les expériences, vient au monde ce petit crétin ignare à la bille ronde qui va béer devant toute chose, découvrir ébahi toutes les évidences et commettre avec enthousiasme toutes les erreurs funestes. Fatigante espèce humaine !


J’envisage d’acquérir un robot sexuel qui se masturberait à ma place.